« Accueil | La nation et le libéralisme » | Ce qu'il faut se souvenir au sujet de la Chine » | Abolir la Commission Canadienne du blé » | Livres à mon chevet » | Le mythe de la Suéde » | La parodie de l'éthanol... » | The Métropolitain : La contribution des anglophone... » | Pleurez ou hausser les épaules » | Comment on se "mondialise"? » | Menteuse et voleuse? »

John Edwards: Priceless...

John Edwards a reconnu avoir trompé sa femme. Il n'a pas reconnu avoir eu un enfant illégitime avec Rielle Hunter, sa maîtresse. Néanmoins, ce qui est tout à fait ironique c'est qu'en 2007, John Edwards a été le récipiendaire du Father of the Year Award. . . Heureusement qu'on ne lui a pas offer le Husband of the Year Award

Libellés :

Bon je ne veux pas prendre la défense de John Edwards ni justifier ses actes mais ce qu'il fait de sa vie, c'est quelque chose de personnel.

Je n'embarque pas dans ces "games" de jouer sur la vie personnelle des gens à moins bien sûr qu'il s'agisse d'agissements criminels ce qui n'est pas le cas ici et j'espère que ce ne sera jamais le cas.

John Edwards s'est fait pogné les culottes à terre mais il est loin d'être le seul. Que l'homme parfait lui lance la première pierre.

S'il fallait lapider tous ces hommes politiques qui trompent leur femme à tour de bras, on manquerait sûrement de roches. Or, si la femme reste, doit-on le prendre comme un pardon ou une invitation à récidiver anytimes?

Enregistrer un commentaire

Vincent Geloso

Blogroll




    Share Top Blogues Add to Technorati Favorites Blog-onautes Directory of Politics Blogs Politics Top Blogs Politics Blogs Vincent Geloso: 100% libéralisé Sonde de mesure

    Powered by FeedBurner

    Abonnez vous au podcast


    Subscribe to Vincent Geloso: 100% libéralisé by Email
Publié avec Blogger
& 3C